Bases des crypto-monnaies et de la blockain

Au début il y avait Bitcoin

Tout a commencé avec la création de Bitcoin en 2009, par une personne ou un groupe nommé Satoshi Nakamoto. Nakamoto a publié un livre-blanc de référence intitulé "Bitcoin : Un système de monnaie électronique de pair à pair".

Bitcoin est donc la première crypto-monnaie décentralisée.

Il s'agit d'une monnaie en ligne de type pair-à-pair. Il s'agit donc d'une monnaie telle que le dollar, l'euro, …

Elle est purement numérique, ce qui signifie qu'une représentation physique de la monnaie n'est pas nécessaire.

Elle est open source.

Toute personne peut contribuer et modifier le logiciel, ainsi que les règles qui sous-tendent la création de Bitcoins et l'enregistrement des blocs. Les règles sont initialement conçues et écrites par une autorité centrale, ici Satoshi Nakamoto. Elles sont ensuite laissées ouvertes à tous les contributeurs pour être modifiées.

Elle est décentralisée, ce qui signifie qu'il n'y a pas de banque centrale ou de centre où les Bitcoins sont créés. Les règles de création des Bitcoins sont définies dans un logiciel/algorithme. Ces règles sont donc indépendantes de tout contrôle d'une organisation spécifique. Cet aspect de la décentralisation confère également au Bitcoin un mode de fonctionnement autonome. Il ne dépend pas d'une autorité centrale. L'une des forces traditionnelles du Bitcoin, c'est sa décentralisation. Comme personne n'est en charge du réseau, les utilisateurs placent leur confiance dans la sécurité du protocole Bitcoin plutôt que dans une institution spécifique.

La décentralisation signifie également que la blockchain ne stocke aucune de ses informations dans un emplacement central. Au lieu de cela, la blockchain est copiée et diffusée sur un réseau d'ordinateurs. Chaque fois qu'un nouveau bloc est ajouté à la blockchain, chaque ordinateur du réseau met à jour sa blockchain pour refléter le changement.

Enfin, Bitcoin est conçu autour de l'idée d'utiliser la cryptographie pour contrôler la création et le transfert d'argent plutôt que de s'appuyer sur une autorité centrale. L'élément cryptographique est donc un moyen d'assurer la confidentialité.

Nous ne discuterons pas ici des raisons pour lesquelles cette nouvelle monnaie est intéressante à utiliser, c'est-à-dire pourquoi je devrais payer mon pain en Bitcoins plutôt qu'en dollars ou en euros. Nous nous contenterons de donner des informations générales sur la technologie qui sous-tend le Bitcoin, la technologie blockchain. Le rationnel pour l'utilisation d'une nouvelle monnaie est présenté ici.

Introduction à la technologie blockchain

La blockchain, parfois appelée technologie des grands livres distribués (DLT), rend l'historique de tout actif numérique inaltérable et transparent grâce à la décentralisation et au hachage cryptographique.

Une blockchain est donc un grand livre, ou un registre enregistrant des transactions ou d'autres données. Mais infalsifiable grâce à la décentralisation. Une fois que les données sont dans le registre, elles ne peuvent plus être modifiées, jamais. C'est la puissance de la technologie blockchain.

Les technologies blockchain ont de nombreux usages, l'un d'entre eux étant l'enregistrement des transactions financières. Ainsi, la blockchain bitcoin enregistre toutes les transactions de Bitcoins, entre autres données.

Une analogie simple pour comprendre la technologie blockchain est un Document Google. Lorsque nous créons un document et le partageons avec un groupe de personnes, le document est distribué au lieu d'être copié ou transféré. Cela crée une chaîne de distribution décentralisée qui permet à tout le monde d'accéder au document en même temps. Personne n'est bloqué dans l'attente des modifications d'une autre partie, tandis que toutes les modifications apportées au document sont enregistrées en temps réel, ce qui rend les changements totalement transparents.

Afin d'avoir une très bonne compréhension et une bonne démonstration pragmatique en 5 minutes sur le fonctionnement de la technologie blockchain, sans entrer dans des problèmes mathématiques complexes, le lecteur doit visiter ce site.

Les bases de la technologie blockchain: blocs, mineurs et noeuds

La blockchain se compose de trois concepts importants : les blocs, les mineurs et les nœuds.

Tout d'abord, les blocs. Chaque chaîne est constituée de plusieurs blocs. Chaque bloc contient des données, telles que des transactions de transfert d'argent de pair à pair, ainsi qu'une référence unique au bloc (appelée hash) et la référence unique au bloc précédent (hash du bloc précédent). Il y a actuellement 342 000 blocs dans la chaîne bitcoin. Chaque bloc contient en moyenne environ 2 300 transactions.

Deuxièmement, les nœuds. L'un des concepts les plus importants de la technologie blockchain est la décentralisation. Aucun ordinateur ou organisation ne peut posséder la chaîne. Il s'agit plutôt d'un registre distribué via les nœuds connectés à la chaîne. Les nœuds peuvent être n'importe quel type de dispositif électronique qui maintient des copies de la blockchain et assure le fonctionnement du réseau.

Troisièmement, les mineurs. Les mineurs ajoutent de nouveaux blocs sur la chaîne par un processus appelé "minage". Les mineurs utilisent un logiciel spécial pour trouver un nombre, appelé nonce, qui est ajouté au bloc, de sorte qu'il génère un hachage commençant par 4 zéros. Le premier mineur qui trouve ce nonce peut ajouter le bloc à la chaîne actuelle de blocs existants. Comme il faut du temps et de l'énergie électrique pour alimenter des ordinateurs qui essaient plusieurs nombres jusqu'à ce qu'ils en trouvent un qui génère un hachage commençant par 4 zéros, les mineurs sont payés pour faire ce travail. La récompense que reçoivent les mineurs est versée en Bitcoins.

Les mineurs sont payés pour le travail qu'ils font: crypto-monnaie et blockchain

Il est essentiel à ce stade de comprendre que les mineurs reçoivent un salaire (une compensation) pour le travail d'enregistrement stratégique qu'ils effectuent.

Ils pourraient être payés en monnaie fiat, c'est-à-dire en monnaie légale d'un gouvernement, comme €, $, £, ¥, ….. Au lieu de cela, comme le projet politique de Bitcoin revendique son indépendance vis-à-vis de toute institution, ils ont créé leur propre monnaie, Bitcoin. La crypto-monnaie et la technologie blockchain sont intimement liées.

Les mineurs reçoivent donc une rémunération en Bitcoins, selon une quantité également définie dans le livre-blanc d'origine. A partir d'avril 2021, un mineur reçoit 6,25 Bitcoins pour ajouter un bloc sur la chaîne.

Par conséquent, Bitcoin est à la fois un grand livre de comptes indépendant, ouvert et infalsifiable, un système de paiement et une monnaie.

Pas étonnant qu'il soit si attrayant !

Données et faits concrets sur Bitcoin et blockchain

Le gain de 6,25 Bitcoins pour chaque nouveau bloc ajouté vaut environ 345000 euros lorsque la valeur du Bitcoin se situe autour 55 000 euros (octobre 2021). La difficulté de miner un bloc est ajustée de manière à ce que le temps moyen entre chaque bloc reste de 10 minutes. Ceci est réalisé en augmentant le nombre de zéros de départ du hash.

Pour apporter une modification à un bloc situé plus haut dans la chaîne, il faut re-miner non seulement le bloc modifié, mais aussi tous les blocs suivants. Il faut également enregistrer toutes ces modifications dans plus de 50 % des nœuds. C'est pourquoi il est extrêmement difficile de manipuler et de falsifier la technologie blockchain.

En février 2021, le réseau bitcoin comprend 9768 nœuds.

Avec plus de 12 ans d'existence réussie (la chaîne n'a jamais été interrompue ou falsifiée), le protocole bitcoin lui-même est considéré comme suffisamment sûr (cela ne s'étend pas à tous les sites et services qui traitent en Bitcoin).

Des données statistiques précises sur la blockchain Bitcoin sont disponibles sur le site de la blockchain et permettront au lecteur d'avoir une vision approfondie de cette nouvelle technologie.

Compte CO2 - Footer Flower Illustration