Les aides financières pour une PAC Air Eau

La Pompe à Chaleur Air Eau plus simplement appelée PAC Air Eau est un substitut à la chaudière. L'air extérieur est collecté par la PAC et redistribué dans vos circuits de chauffage afin de diffuser de la chaleur dans tout votre domicile. L'air est une énergie gratuite et infinie, mais la PAC en elle-même ne l'est pas: comptez sur un investissement d'au moins 10 000€ pour l'installation de ce système complexe de chauffage. Par chance, les PAC sont éligibles à la quasi-totalité des aides de l'Agence nationale de l'habitat (Anah).

Les primes de l'Anah pour votre PAC Air Eau

Désormais, c'est l'Anah qui verse la prime de l'Etat, baptisée prime renov. Cette aide est conditionnée aux revenues du ménage, et englobe aussi le montant des certificats d'économie d'énergie.

Au total, un ménage peut recevoir 7000 euros pour l'installation de sa PAC Air Eau, ces 7000 euros incluant les 4000 euros versés au titre des certificats d'économie d'énergie.

Les propriétaires aux ressources modestes peuvent recevoir de la part de l'Anah une aide supplémentaire, ainsi que des conseils si les travaux vont au delà de la simple installation d'une PAC Air Eau. Pour recevoir cette prime supplémentaire "Habiter Mieux sérénité"  les travaux doivent permettre un gain énergétique d’au moins 35%.

Les ménages aux revenus très modestes reçoivent 50% du montant total des travaux. Les ménages aux revenus modestes reçoivent quant à eux, 35% du coût des travaux.

Tous les travaux doivent être assurés par un maître d'oeuvre RGE (Reconnu Garant de l'Environnement).

Bénéficier d'un éco-ptz

L'éco-ptz est une autre aide de l'Ademe. Il s'agit cette fois ci d'un prêt à taux d'intérêt nul. Sur la durée de l'emprunt - 10 ou 15 ans - seul le capital initial est à rembourser. Pour y accéder aucune condition de ressources n'est stipulée. Les propriétaires et les copropriétaires habitant un logement antérieur à 1990 ou emménageant dans un logement très insalubre ont l'autorisation de demander un éco-ptz.

Le montant de l'éco-ptz varie de 10 000€ à 30 000€ selon la nature des travaux. Cependant deux cas de figures sont à distinguer: soit vous souhaitez faire des travaux de "performance énergétique globale" pour réduire d'au moins 25% votre consommation annuelle en énergie, soit voulez adhérer à un "bouquet de travaux", c'est-à-dire au moins deux travaux acceptés dans la liste de l'éco-ptz.

La TVA à taux réduit de 5,5% ou 10%

Le taux habituel de la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) est de 20%. Ce taux s'applique à l'ensemble de vos consommations journalières. Des taux alternatifs ont néanmoins été crées pour alléger l'investissement des ménages pour leurs travaux de rénovation usuels. Ces taux sont respectivement de 5,5% et 10% et s'appliquent à la pose et l'installation des nouveaux équipements.

5,5%, c'est le taux des travaux concernés par le CITE, exception faite de certains types de pompes à chaleur comme la PAC Air Air. Les autres frais de rénovation sont soit à 10% de TVA, soit à 20% dans le cas de travaux particulièrement imposants.

La prime carbone du Compte CO2

Installer une pompe à chaleur réduit drastiquement vos émissions de CO2, pour être précis le chauffage émis par ce type de système n'émet pas de CO2 puisque l'énergie utilisée est naturellement présente dans l'air. Si vous étiez chauffés au fioul, au charbon, au gaz ou à n'importe quel autre énergie fossile et que vous décidiez de remplacer votre mode de chauffage par une PAC vous deviendriez éligibles à la prime carbone du Compte CO2.

La prime carbone est versée en monnaie "€G" sur votre Compte CO2. Pour une tonne de CO2 évitée, vous recevez 44.60 euros-verts, ou €G, valant 44.60 euros, puisqu'un €G égale à un euro. L'objectif de la prime carbone consiste bien à donner une valeur au carbone afin de valoriser positivement les réductions d'émissions de CO2.

Compte CO2 - Footer Flower Illustration